Parcours de Jean Kazès

 

Né en 1930, il a reçu une formation de mécanicien de précision ainsi

qu’un diplôme d'enseignant technique.

 

Il exerce pendant plusieurs années la profession de constructeur de machine pour ensuite acquérir un diplôme d'ingénieur en mécanique.

 

Le déclic advient lorsqu'un ami lui demande s'il peut lui réparer son morbier,

et le virus de l’horlogerie l’attrapât et ne le quittera plus jamais.

 

Il décide de se servir de la mécanique de ces horloges qui ont traversés des siècles

pour créer des oeuvres d’art intemporelles.

 

Il est tellement investi par cette passion que toute son âme ressort dans ses travaux, pour faire naître son style à part entière qui transforme une simple horloge en une sculpture mécanique d’une beauté unique.

 

Sa formation d’ingénieur en mécanique lui permet de maîtriser la partie fonctionnelle

au point de la masquer et de magnifier la partie esthétique.

Ses horloges sont de véritables sculptures, des magnifiques œuvres d’art d’un style unique.

 

En 1972, afin de satisfaire ses besoins créatifs, il quitte l’enseignement et devient indépendant.

 

Membre de l’AHCI depuis 1988, il en est l'un des fleurons. Ses créations sont aussi bien appréciées par les connaisseurs que par le grand public, tant la beauté de la mécanique est mise en valeur. Reconnu par ses pairs, des plus grandes marques aux plus importants magasins d’horlogerie à travers le monde, ils sont fiers de posséder et d'exposer les horloges de Jean Kazès.

 

Ses horloges, murales, ou à poser, avec ou sans complications, de petite ou de grande taille,

(la plus grande figure dans le Guiness Book), de pièce unique ou petite série,

l’œuvre de Jean Kazès fait l’unanimité dans le monde entier.

 

 

cv@jean-kazes.ch